Derniers sujets
» ce forum destiné aux etudiants merite l'encouragement
par belgika Lun 4 Sep - 15:06

» Wak Wak Mimouni Ggouten !
par belgika Dim 3 Sep - 20:36

» Videoclip Ouled mimoune au printemps أولاد ميمون تفنيت فصل الربيع
par bladinet Jeu 13 Juil - 19:50

» Ouled mimoune bourse aux primeurs سيدي بيبي بيوكري أشتوكن
par bladinet Jeu 13 Juil - 19:46

» ALMOKHANNACHOUNE المخنشون
par bladinet Jeu 13 Juil - 19:42

» Lettre a Mr Ziane رسالة الي السيد المحنك زيان
par bladinet Jeu 13 Juil - 19:36

» De la musique Amazigh sur le forum Ouled Mimoune
par Admin Mar 11 Juil - 16:37

» Les espaces Ouled Mimoune Agadir
par abkarian Mer 31 Mai - 5:04

» Association surf a Tifnit تفنيت لركوب الموج
par abkarian Mer 24 Mai - 17:16

» Mimouni abdelmalek Youtube
par abkarian Dim 14 Mai - 17:21

» Ouled mimoune photos
par tarragte Jeu 27 Avr - 0:28

» Icones cultures Ouled Mimoune
par tarragte Sam 15 Avr - 0:07

» Les Sites Ouled Mimoune
par tarragte Ven 14 Avr - 23:36

» Ouled Mimoune , l'etoile centrale du Souss Massa Draa
par tarragte Ven 14 Avr - 18:52

» hola sur souss com
par Admin Sam 4 Mar - 2:28

» Plan site forum Amazigh
par abkarian Ven 8 Avr - 13:56

» belgika se fait l'honneur de vous inviter sur souss com espace Amazighité
par belgika Mar 9 Fév - 14:39

» Amazigh Chleuh Forum collecte
par Admin Dim 31 Jan - 19:30

» Souss com souss webamazigh
par Admin Jeu 28 Jan - 23:05

» sousscom agregator
par Admin Jeu 21 Jan - 23:08

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Mots-clés

Souss  ouled  Mimouni  Blad  


Exploration de l'espace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yabiladi Exploration de l'espace

Message par siwa2 le Sam 20 Oct - 19:27

Le savoir humain et la technologie aussi bien au niveau
conception que traitement permettent aujourd'hui de
tenter d'aller plus loin dans les découvertes.
(el mimouni)

[b]La mission Mars Exploration Rovers consiste en deux petits robots identiques "Spirit" et "Opportunity" qui ont atterri sur Mars en janvier 2004. Ces deux robots ont atterri à deux endroits différents et sont capables de faire en une journée un trajet aussi long que celui qu'avait parcouru Sojourner (Mars Pathfinder) sur toute sa vie.

Ils étudient l'histoire du climat de Mars ainsi que l'éventuelle présence d'eau grâce à des instruments capables d'analyser les sols et les roches rencontrés.


Sites d'atterrissage

Les images et les données collectées par Mars Odyssey et Mars Global Surveyor ont fourni un grand nombre d'informations nécessaires pour le choix des deux sites d'atterrissage. Les sites ne pouvaient pas être recouverts de gros rochers, ceux-ci pouvant endommager les airbags lors de l'atterrissage. De plus, trop de cailloux empêcheraient les rovers de se déplacer facilement. Les vents dans la basse atmosphère ne devaient pas être trop violents afin d'éviter qu'ils ne perturbent la descente des atterrisseurs. Enfin, les sites trop poussiéreux ont dû être exclus, la poussière risquant de perturber le fonctionnement des rovers.
Les deux sites retenus sont le cratère Gusev et Meridiani Planum. Ils ont été choisis suffisamment proches de l'équateur martien afin que les panneaux solaires des rovers reçoivent suffisamment de lumière

a suivre..../...

Nicolas Rosseels

siwa2

Nombre de messages : 111
Age : 47
Date d'inscription : 14/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yabiladi Re: Exploration de l'espace

Message par siwa2 le Sam 20 Oct - 19:28

suite

Caractéristiques techniques

Mobilité
Chaque rover est équipé des six roues. Chaque roue a son propre système de suspension et son propre moteur. Les deux roues avant et les deux roues arrière peuvent, chacune, tourner de manière totalement indépendante, tandis que les deux roues centrales sont fixes. Les rovers peuvent atteindre une vitesse de 5 centimètres par seconde, mais leur vitesse moyenne ne dépassera pas 1 centimètre par seconde à cause du système de gestion des obstacles. Ils ont été conçus pour rester en équilibre sans se retourner jusqu'à une inclinaison de 45 degrés ; ils sont cependant programmés pour éviter des inclinaisons supérieures à 30 degrés.

Circuits électriques
L'énergie électrique nécessaire au fonctionnement des rovers est produite par des panneaux solaires pouvant fournir jusqu'à 140 Watts. L'énergie peut être stockée dans deux batteries rechargeables.
Les circuits électriques et les batteries doivent être maintenus à une température suffisamment élevée et constante pour garantir leur bon fonctionnement. Ils ont donc été placés dans une boîte isolée (WEB - Warm Electronics Box) réchauffée par huit cellules chauffantes (RHU - radio-isotope heater units) contenant chacune 2,7 grammes de dioxyde de plutonium.



a suivre .../.........

siwa2

Nombre de messages : 111
Age : 47
Date d'inscription : 14/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yabiladi Re: Exploration de l'espace

Message par siwa2 le Sam 20 Oct - 19:30

suite

Systèmes de communications
Les rovers disposent de différents types d'antennes pour communiquer avec la Terre. Ils ont chacun une antenne haut gain directionnelle et une antenne faible gain omnidirectionnelle. Ces deux antennes permettent de communiquer directement avec les centres de contrôles terrestres par l'intermédiaire du réseau Deep Space (Deep Space Network). Une antenne UHF (ultra hautes fréquences), ayant une portée beaucoup plus faible, permet aux rovers d'échanger des données avec des sondes se trouvant en orbite autour de Mars. Les deux bases sont également équipées d'une antenne UHF qui devait permettre à un des orbiteurs (normalement Mars Global Surveyor) de suivre l'atterrissage.

Bras robotisé
Le bras robotisé permet aux rovers de rapprocher certains instruments du sol ou des roches à inspecter. Il possède, comme un bras humain, trois degrés de liberté: épaule, coude et poignet. Quatre instruments ont été placés au bout du bras : le APXS, le RAT, le Microscopic Imager et le Mössbauer. Lors des déplacements, le bras peut être replié afin de protéger les instruments.

a suivre ../.....


siwa2

Nombre de messages : 111
Age : 47
Date d'inscription : 14/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yabiladi Re: Exploration de l'espace

Message par siwa2 le Sam 20 Oct - 19:31

suite

Instruments

PANCAM - Panoramic Camera
Cet appareil photo stéréoscopique haute résolution est utilisé pour prendre des images de l'environnement des rovers. Il peut effectuer des rotations de 360 degrés pour obtenir des vues panoramiques du paysage martien. Il est utilisé par les scientifiques pour parcourir l'horizon et rechercher des formes qui pourraient indiquer que l'eau a été présente à ces endroits. Il permet également d'établir une carte de la région où les rovers ont atterri et de repérer les sols et les rochers intéressants pour qu'ils soient analysés. Malgré sa petite taille (il tient dans la paume d'une main), cet appareil photo est capable de prendre des images panoramiques d'une résolution allant jusqu'à 4.000 pixels de haut et 24.000 pixels de large.
Développement : NASA Jet Propulsion Laboratory

Mini-TES - Miniature Thermal Emission Spectrometer
Ce spectromètre infrarouge est capable d'identifier différents minéraux à distance en enregistrant les spectres d'émissions thermiques. Tout minéral chauffé (par exemple par le Soleil) renvoie de la chaleur d'une manière qui lui est propre. L'observation du rayonnement thermique permet donc de reconnaître les différents minéraux. L'un des principaux objectifs est de trouver des minéraux qui ne se forment qu'en présence d'eau, tels que des carbonates ou de l'argile. Le Mini-TES est placé juste à côté du PANCAM afin de pouvoir prendre des images à partir d'un même point de vue.
Développement : Arizona State University


siwa2

Nombre de messages : 111
Age : 47
Date d'inscription : 14/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yabiladi Re: Exploration de l'espace

Message par siwa2 le Sam 20 Oct - 19:37

suite

MB - Mössbauer Spectrometer
Le spectromètre Mössbauer inspecte la composition minéralogique des roches et du sol en les irradiant à l'aide de rayons gamma émis par une source radioactive au cobalt 57 et en mesurant le spectre des rayons réfléchis. Il permet d'identifier des atomes de fer, de déterminer les différents types d'oxydes de fer présents et de mesurer les propriétés magnétiques de la surface des matériaux étudiés.
Les mesures sont prises en plaçant la tête du spectromètre (qui se trouve au bout du bras robotisé) directement sur les échantillons à analyser. La mesure prend une douzaine d'heures.
Développement : Johannes Gutenberg University, Allemagne

APXS - Alpha Particle X-Ray Spectrometer
Ce spectromètre a été conçu pour étudier les rayonnements X et alpha émis par les roches et le sol martiens. Il permet d'identifier la composition et de déterminer les quantités de chacun des constituants des échantillons étudiés. La plupart des mesures se font la nuit et une analyse complète demande au moins une dizaine d'heures.
Développement : Max Planck Institute for Chemistry, Allemagne

MI - Microscopic Imager
Cet instrument est la combinaison d'un microscope et d'un petit appareil photo numérique. Il permet de photographier des détails de sol ou de roche. Les images sont utilisées pour étudier la forme et la taille des grains dans les roches sédimentaires, ce qui peut permettre de déterminer s'il y a eu de l'eau sur Mars. Les images prises sont en noir et blanc et ont une résolution de 1024 sur 1024 pixels.
Développement : NASA Jet Propulsion Laboratory

RAT - Rock Abrasion Tool
Le RAT est un petit broyeur capable de creuser des trous de 45 millimètres de diamètre et de 5 millimètres de profondeur. Trois moteurs électriques sont utilisés pour faire tourner les dents broyeuses. Cet instrument peut faire des trous dans des roches volcaniques très dures en deux heures environ.
Il permet de rendre l'intérieur des roches accessible aux autres instruments. L'intérieur des échantillons peut être très différent de l'extérieur, puisqu'il a été protégé de l'atmosphère martienne.
Développement : Honeybee Robotics

Aimants
Chacun des rovers est équipé de plusieurs aimants. Ces aimants sont destinés à capturer des particules magnétiques pouvant ensuite être analysées par le Mössbauer ou l'APXS.
Le premier ensemble d'aimants se trouve sur le RAT. Il permet de capturer des particules volantes. Le deuxième est placé à l'avant des rovers avec un angle tel que les particules non magnétiques ont tendance à tomber. Enfin, un troisième ensemble se trouve sur le dessus des rovers ; ces aimants sont suffisamment puissants pour attirer des particules emportées par le vent.
Développement : Ørsted Laboratory, Niels Bohr Institute, Danemark

Sources :

nssdc.gsfc.nasa.gov
National Space Science Data Center

**************

siwa2

Nombre de messages : 111
Age : 47
Date d'inscription : 14/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Yabiladi Re: Exploration de l'espace

Message par mimouni le Sam 27 Oct - 19:49

La découverte de centaines de trous noirs, nouvelle porte sur l'univers
- Des centaines de trous noirs, objets supermassifs capables de dévorer des étoiles, ont été observés par une équipe internationale dans des galaxies existant lorsque l'univers avait à peine 3 à 4 milliards d'années, une découverte bousculant notre compréhension de son évolution.


Les astronomes, dont les conclusions sont à paraître dans la revue Astrophysical Journal du 10 novembre, ont en fait observé des quasars, des sources de lumière extrêmement brillantes produites lorsque la poussière interstellaire s'engouffre dans un trou noir sous l'effet de son énorme gravité.

Leur étude confirme les prévisions théoriques des astronomes, qui croyaient depuis de nombreuses années à l'existence d'une grande population de trous noirs actifs, sans les trouver.

La découverte de centaines de trous noirs dans les seules galaxies visées par cette équipe "implique qu'il y en avait des centaines de millions supplémentaires dans notre jeune univers, soit plus du double de ceux connus jusqu'à présent à cette distance", affirme dans un communiqué la Nasa, l'agence spatiale américaine.

L'équipe d'astrophysiciens menée par Emanuele Daddi, du laboratoire AIM2 (Commissariat français à l'énergie atomique/Université Paris Diderot/Centre national français de la recherche scientifique), a pu déceler les quasars grâce aux satellites Spitzer et Chandra de la Nasa.


Elle a examiné un millier de galaxies lointaines, distantes de 9 à 11 milliards d'années-lumière de la Terre et donc observées telles qu'elles existaient dans l'Univers jeune, âgé de quelque 3 ou 4 milliards d'années, a précisé le CNRS dans un communiqué.

Les astrophysiciens ont détecté dans 20% d'entre elles des sources de rayonnement infrarouge, qui se sont révélées être des centaines de quasars dont la luminosité, affaiblie par l'aspect poussiéreux des galaxies, n'avait jamais été repérée jusqu'à présent.

"Nous savions, par des études remontant jusqu'à une trentaine d'années qu'il devait y avoir plus de quasars dans l'univers, mais on ne savait pas où les trouver jusqu'à présent", souligne Emanuele Daddi. "Aujourd'hui, nous avons trouvé la plus grande partie de la population de quasars cachés des débuts de l'univers", ajoute-t-il

"Des trous noirs supermassifs en phase de croissance se trouvaient partout dans l'univers à ses débuts. Nous avions vu la partie émergée de l'iceberg, avant notre recherche. Maintenant, nous pouvons voir l'iceberg lui-même", s'est félicité pour sa part un des co-auteurs de l'étude, Mark Dickinson, de l'Observatoire national d'astronomie optique de Tucson (Arizona).

"Les quasars nouvellement détectés permettent de mieux comprendre la formation des galaxies dans l'Univers lointain", souligne le CNRS: par exemple, ils montrent que les galaxies forment leurs étoiles "en même temps que leur trou noir central +grandit+", jusqu'à ce que ce dernier absorbe toutes ces étoiles.

Par ailleurs, cette étude indique que "les collisions entre les galaxies ne joueraient pas un rôle aussi important dans l'évolution des galaxies jeunes que celui qu'on leur attribuait jusqu'à présent" dans le déclenchement des phases d'activité des quasars, note le CNRS.

"Auparavant, c'est comme si nous étudiions l'éléphant en portant un bandeau (sur les yeux), et nous ne savions pas exactement de quel animal il s'agissait. Maintenant, nous pouvons voir l'éléphant pour la première fois", s'émerveille un autre auteur de l'étude, David Elbaz, du Commissariat français à l'énergie atomique (CEA).

PARIS (AFP)
avatar
mimouni
master
master

Nombre de messages : 1499
Age : 96
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://elmimouni.freesurf.fr

Revenir en haut Aller en bas

Yabiladi Re: Exploration de l'espace

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum